Gastronomie

Les aliments frais au naturel, sont savamment concoctés avec des légumes cultivés sans additifs chimiques, en plats simples et savoureux. L’on peut retrouver, dans l’un des cas de figure typiques, la salade de ‘cono cono’ (coquillage gros comme un poing aux vertus aphrodisiaques selon certains) ou la salade d’ourite (poulpe) assaisonnées de l’incontournable limon parfumé en entrée, du poisson (capitaine, saccréchien, berri) à la vapeur ou en curry ou encore de la rougaille de bœuf sur son lit de maïs moulu accompagnée d’onctueux haricots rouges ‘pays’ en plat de résistance. Le tout peut être relevé, au choix, de redoutables piments écrasés ou associés au limon, à la mangue et à bien d’autres fruits verts tropicaux en de délicieux condiments. La tourte au coco, de la papaye cristallisée ou de la mousse à la banane s’imposerait comme compléments sucrés.

Du jambon fumé, des longes ou entrecôtes de porc au miel local, du poulpe séché, grillé au feu de bois et décliné en ‘chatini’ (chutney) ou du poisson recouvert de sa sauce veloutée au gingembre servis avec du riz ou du maïs moulu et une salade de papaye verte sont, entre autres, autant d’évocations de la richesse de la gastronomie locale.